• 0

Comment sous-louer son appartement pour les vacances lorsqu’on est locataire ?

Category : Non classé

Avec l’été, bon nombre de locataires mettent en location leur chambre ou logement le temps d’un voyage. Mais ce genre de pratique, appelée sous-location, est très encadrée par la loi. Nos conseils pour être en règle.

Contrairement à une légende répandue, en tant que locataire vous pouvez mettre en sous-location le logement où la chambre dans laquelle vous vivez. Mais pour ce faire, il va falloir respecter une procédure stricte. Tout d’abord, il vous faudra nécessairement vous munir d’une autorisation de sous-location écrite par votre propriétaire qu’il s’agisse ou non d’un bien meublé.

Le montant du loyer ne doit pas dépasser celui que vous payez. Ce document est capital. Si vous vous faites prendre à sous-louer sans l’autorisation du propriétaire, ce dernier pourra non seulement mettre dehors le sous-locataire mais également résilier votre bail.


  • 0

Immobilier : Paris désertée par les Parisiens

Category : Non classé

A Paris, les prix de l’immobilier ne cessent d’augmenter. De ce fait, certains Parisiens préfèrent quitter la capitale et acheter des biens dans d’autres régions. Quelles sont les villes privilégiées par les Français ? Quid des régions qui réussissent à entretenir la fidélité de leurs habitants ? – Intégrale Placements, du jeudi 27 juillet 2017, présenté par Vincent Touraine, sur BFM Business.

 


  • 1

Crédit immobilier : léger recul des taux en juillet

Category : Non classé

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques en France ont légèrement reculé au mois de juillet et demeurent très bas, selon une étude publiée jeudi. Les taux des prêts du secteur concurrentiel (toutes durées confondues) se sont établis à 1,55% en moyenne le mois dernier, contre 1,56% en juin, indique l’observatoire Crédit Logement/CSA dans un communiqué.

Pour l’accession à la propriété dans le neuf, ils se sont affichés en juillet à 1,65%, contre 1,58% dans l’ancien. „A partir de décembre 2016, les taux ont commencé à remonter“ mais depuis avril, „la hausse a cédé la place à une lente augmentation des taux“, a constaté l’observatoire. „Et en juillet, les taux ont légèrement reculé“.

„La remontée des taux a donc été de courte durée et de faible ampleur, comme cela s’était déjà observé en 2013 et en 2015“, détaille l’organisme. Comparé à juillet 2016, les taux affichent toutefois une hausse de 2 points de base sur le marché du neuf et de 6 points de base sur celui de l’ancien.

En juillet, la durée des prêts s’est établie à 217 mois en moyenne (244 mois pour l’accession dans le neuf, 230 dans l’ancien). „Les durées s’établissent donc à un niveau élevé: elles se sont d’ailleurs encore allongées depuis la fin de l’année 2016“, note l’observatoire.